Les ingrédients de la semaine au Garde-manger


Cette semaine au Garde-manger vous trouverez

Légumes et fruits frais des environs … et de plus loin

Des salades, des poireaux, des carottes, des pommes de terre, du fenouil, des blettes.

Des oignons, des échalotes, des bottes d’oignons nouveaux, bottes d’aillet,
Des kiwis, des pommes, des citrons, des dattes de Mazafati (Iran), des figues séchées, des pruneaux, des raisins de Corinthe (de Corinthe ;-).

Des fruits secs du coin et d’ailleurs
Des noix, noisettes, amandes.

De pas très loin …
Des huiles : d’olives, de tournesol, de colza. Des farines : de petite épeautre, de sarrasin, de froment.
Des légumineuses : pois cassés, pois chiches, lentilles vertes, lentilles corail, haricots maïs, haricots rouges, Des graines : de tournesol, de courge, de chanvre, de lin.

Du lait, de la crème et du beurre, des yaourts, fromages blancs … de chèvres, vaches et brebis du voisinage !

Et bien sûr des fromages : pâtes molles bien affinées des P’tits Béarnais, bûches et crottins de chèvres, crottins crémeux de brebis.
Et puis les tommes, de vaches des P’tits Béarnais, de brebis d’Intza Reca et d’Alain Domini, de chèvres de Laurence Bessouat …

Si vous le souhaitez, vous pouvez passer commande par courriel et venir la retirer quand vous voulez. A tout bientôt !

2 Likes

Bonjour ,

J’ai lu que je pouvais commander par mail.

Quand aurez vous des œufs? J’en prendrais

-une douzaine quand/si ce sera possible et de -la farine T65 x2 (ou autre blanche de froment)

-6 oignons

-une dizaine de pommes de terres

  • 6 carottes ou une botte

  • 1 bûche de chèvre

Merci beaucoup !

Emilie :kissing_heart:

Le lun. 6 avr. 2020 à 19:46, Marie-Catherine Altot via Champs noreply@champs.lepiceriesansfin.org a écrit :

Bonjour ! Je ne peux pas me déplacer à Sauveterre car c’est trop éloigné de mon domicile si je suis contrôlée .

Pouvez vous me dire si je pourrais être livrée par exemple à Salies à un point de RDV.

J’attends votre réponse

Bises à bientôt

Claude

Bonjour, Pouvons nous vous réserver 4 salades, 4 citrons jaunes et un kg de pommes ? Demain matin ? Merci Marie

Ça me rassure je suis pas la seule à avoir mis ma liste de courses ici :joy:

Le mar. 7 avr. 2020 à 16:41, Marie-Odile Schwich via Champs noreply@champs.lepiceriesansfin.org a écrit :

Adishatz !

nous allons vous passer une commande que nous retirerons avec le pain : donc soit ce mercredi ou jeudi : on vous appelle pour voir

A savoir :

  • 600 gr de carottes

  • 3kg de pommes (plutôt des rouges)

  • 1kg de patates

  • 2 paquets de cacahouettes

  • 2 bottes d’aillet

  • 2 navets

  • blettes

  • épinards (pas vu dans la liste)

  • 100 gr de garines de lin

  • 500 gr de sucre

  • 200 gr de pruneaux

  • 2 boites de dattes

Bonne soirée, poutous

Stéphane et Virginie

Le lun. 6 avr. 2020 à 18:56, Marie-Catherine Altot via Champs noreply@champs.lepiceriesansfin.org a écrit :

C’est quand même curieux, que j’ai tous les commandes dans ma boîte mail…! Très intéressant ? Mmmhh, je préfère de ne pas recevoir ces e-mails… quoi faire ? Ou faut il que je me desinscrive - est-ce que ce mot existe ? Bonne journée et joyeuses Pâques !! Catharina

En bas du mail tu as la dernière ligne qui dit : « Pour se désabonner de ces courriels, cliquer ici. »

Cela dit, il vaudrait mieux que chacun·e apprenne à utiliser cet outil pour commander sans dévoiler à l’ensemble ses préférences culinaires (il y a une catégorie dédiée aux recettes :wink:

Pour ma part, j’envisage samedi matin d’être sur la place du marché avec une louche et une casserole pour demander BRUYAMMENT un marché normal et sans concession, car le système des commandes ne me convient absolument pas. Ce sera pour moi la première étape de résistance concrète à cette paranoïa aiguë et en soutien des product·eur·rice·s qui font l’effort de continuer de venir vendre leurs produits – qui sans notre présence finiront à la poubelle. Si nous devons faire acte de solidarité en cette période de confinement obligatoire, que cet acte porte vers nos désirs et non vers nos peurs. Je refuse que le moment hebdomadaire de convivialité se transforme en un simulacre de situation de guerre, en un simulacre de marché alors que les grandes surfaces continuent de faire travailler leurs employé·e·s et leurs filières, je refuse d’abandonner l’unique filière de culture vivrière qui nous garantit localement une autonomie alimentaire et que les circuits de la grande distribution ni ne soutiennent ni ne reconnaissent, à laquelle ils font une concurrence éhontée avec des méthodes de charognards. Je refuse cet abject abandon de nos product·eur·rice·s en ces temps de crise où leur production de peut pas fléchir car les animaux et les plantes ne s’arrêtent pas de vivre parce que des politiciens urbains ont décidé depuis le confinement de leurs palais qu’il valait mieux sacrifier les petit·e·s paysan·ne·s (comme avant e·lles·ux les petit·e·s commerçant·e·s) et favoriser la concentration des capitaux et des filières agro-industrielles à travers la normalisation des produits de la grande distribution. Ce ne sont pas les supermarchés qui nous nourrissent, mais les paysan·ne·s. En soutien et en solidarité, je me tiendrai présent à Sauveterre sur la Place Royale ce samedi avec ma louche et ma casserole pour que le marché ait lieu. Je refuse de m’alimenter ailleurs que sur les marchés des product·eur·rice·s locaux, je n’ai jamais fait autrement et je ne changerai pas mes habitudes. Je ne suis pas en guerre.

hey, je confirme mon soutien aux producteurs depuis des années déjà par contre je ne soutiens pas le drive qui s’impose à eux. Biarritz ce soir sur France inter: ouverture des halles et producteurs aussi en plein air, eh bien toujours la même chanson, bon délocalisons nous sur biarritz les amis, c’est un peu loin et voilà l’égalité n’existe pas nous le savions déjà. Juste un petit espoir de l’air béarnais autrefois très indépendant du royaume de France, eh bien ce n’est plus le cas. Un peu de courage pour diffuser des bulles de vie dans la cité, bon pour cette semaine, nous serons au drive et après basta nous inventerons autrement avec ceux qui s’engagent aussi autrement. je ferai une pancarte sur notre voiture en soutien des producteurs et en mode anti drive. Chacun fait ses choix et ils engagent pour la vie que nous construisons ensemble maintenant et aprés.

1 Like

eh oui je ne suis pas en guerre non plus. Les supermarchés sont bondés en particulier vue le nombre de voitures sur le parking le week- end dernier à saint palais . je n’y vais pas mais je livre des légumes de sauveterre à mes parents vulnérables . Waouh diffusion virale ardente et là pas de soucis, Leclerc en action. Merci pour la solidarité très éclairée, pour la protection des personnes qui y travaillent et de ceux qu’ils accueillent. C’est total chouette la grande distribution, en l’ecrivant déjà ça ne va pas avec le confinement sauf si nous nous mettons en mode grave confit de la tête.

savez vous qu’un abattoir industriel à poulets va s’installer à Sauveterre ,après le carrefour des glaces sur la route d’Oloron sur un terrain qui borde le Gave et qui sera visible du parvis de notre église. Il centralisera l’abattage d’une partie du département des PA et emploiera 60-80 personnes . Le future propriétaire est le château d’Espiute qui depuis des années participe à notre marché du samedi, stupéfait qu’ils ne nous aient rien dit???

Pourquoi ne vont ils pas s’installer à Puyoo (avec l’accès à l’autoroute) où il y a déjà une zone industrielle d’abattage (Fipso)et préserver Sauve-Terre …de la pollution des rejets (terrain en bordure du Gave)et de l’aspect glauque d’un abattoir industriel dans notre renaissante cité.

Gaston

1 Like

Bonjour Gaston, As tu d’autres informations à ce sujet, je serais intéressée d’en savoir plus long?

Bonjour Natacha peut on parler de vive voix à l’occasion à Sauveterre ?

(le promoteur du projet est le château d’Espiute)